NOUVELLES

Mercedes-Benz Vans dévoile un nouveau concept de mobilité autonome

Mercedes-Benz Vans dévoile un nouveau concept de mobilité autonome

Avec le Vision URBANETIC, Mercedes-Benz Vans présente un concept de mobilité révolutionnaire qui va bien au-delà des idées précédentes relatives aux véhicules autonomes. Le Vision URBANETIC lève la distinction entre transport de passagers et transport de marchandises. Il autorise un transport de personnes et de marchandises adapté aux besoins, durable et efficace et répond de manière innovante aux besoins des villes, des entreprises dans de nombreux secteurs ainsi que des citadins et voyageurs. Le concept réduit les flux de circulation, déleste les infrastructures intra-urbaines et contribue à l’amélioration de la qualité de vie en ville.

Dans le cadre d’une solution holistique, le Vision URBANETIC relève les défis urbains du futur et propose des solutions innovantes. Le concept visionnaire repose sur un châssis électrique à conduite autonome qui peut recevoir différentes carrosseries interchangeables pour le transport de passagers ou de marchandises. En tant que véhicule Ride Sharing, le Vision URBANETIC peut transporter jusqu’à douze passagers et jusqu’à dix palettes EPAL avec le module Cargo. La longueur du véhicule de 5,14 mètres permet d’obtenir une longueur d’espace de chargement de 3,70 mètres. Le concept intègre également une infrastructure informatique qui analyse en temps réel l’offre et la demande dans une zone définie. Il en résulte une flotte de véhicules autonomes dont les itinéraires sont planifiés de manière flexible et efficace en fonction des besoins de transport actuels. Tout cela fait du Vision URBANETIC un concept novateur en termes de future mobilité urbaine.

Grâce à une connectivité complète, à l’évaluation des informations locales (par exemple concernant les concerts et les événements) et à une commande intelligente, le système peut non seulement analyser les besoins actuels, mais aussi en tirer des enseignements. Il est dès lors capable d’anticiper et de répondre aux besoins futurs, ce qui permet d’optimiser les processus et, entre autres, de raccourcir les délais d’attente ou de livraison et d’éviter les bouchons. Le système global utilise par exemple l’acquisition de données dans le Vehicle Control Center - une centrale de commande dans laquelle les besoins sont regroupés et analysés - pour identifier un plus grand groupe de personnes dans une zone donnée. Il peut y envoyer des véhicules pour répondre rapidement et efficacement à la demande croissante. Le système peut donc réagir de manière flexible et n’est pas tenu à des itinéraires rigides ou des horaires fixes.

Entièrement connecté et partie intégrante d’un écosystème complet

Avec le Vision URBANETIC, Mercedes-Benz Vans poursuit un objectif ambitieux : transporter davantage de personnes et de marchandises avec moins de véhicules sur une infrastructure routière pratiquement inchangée afin de délester les centres-villes tout en répondant aux exigences de mobilité et aux souhaits croissants des clients. Ceci améliorerait la qualité de vie dans les centres-villes grâce à un transport de passagers aisé et confortable, un transport de marchandises efficace et durable, une réduction significative des émissions polluantes et sonores et une plus grande liberté pour l’aménagement urbain.

En tant que véhicule entièrement connecté, le Vision URBANETIC fait partie d’un écosystème dans lequel les souhaits de mobilité professionnels et privés circulent de manière numérique. Le Vision URBANETIC rassemble ces exigences et y répond au moyen d’une flotte très flexible. Les ressources peuvent dès lors être beaucoup mieux exploitées.

Deux modules interchangeables pour les personnes et les marchandises

Pour atteindre ce degré de flexibilité, le Vision URBANETIC est équipé de différentes carrosseries interchangeables selon les affectations. En tant que véhicule Ride Sharing doté du module People Mover, le Vision URBANETIC peut accueillir jusqu’à douze passagers. Le changement de modules se fait automatiquement ou manuellement et ne prend que quelques minutes en mode automatisé. La plate-forme à conduite autonome sur laquelle viennent se fixer les superstructures respectives constitue la condition sine qua non. Elle intègre toutes les fonctions de conduite de sorte que le châssis autonome peut rejoindre le prochain lieu d’utilisation, même sans carrosserie. Des composants redondants pour toutes les manœuvres importantes telles que la direction, le freinage et l’accélération garantissent un degré de sécurité élevé.

Le module Cargo fait office de transporteur de marchandises classique. Grâce à son plancher de chargement flexible, il peut être divisé en deux niveaux et peut transporter jusqu’à dix palettes EPAL. Le volume de chargement est d’environ 10 m3. Le véhicule peut également être équipé de systèmes d’espace de chargement entièrement automatisés et être utilisé comme station de livraison de colis mobile pour le dernier kilomètre. En outre, d’autres possibilités d’application sont envisageables car le concept peut être équipé d’une grande variété de modules pour d’autres secteurs et affectations.

Davantage d’espace pour l’aménagement intérieur

Grâce à une conduite entièrement automatisée et sans conducteur, le Vision URBANETIC réduit considérablement les coûts d’exploitation. À l’exception des temps de recharge de la batterie pour le moteur électrique et des arrêts pour entretien, chaque véhicule peut par ailleurs être utilisé 24 heures sur 24, 365 jours par an. Pour le transport de personnes de proximité par exemple, ces solutions qui autrement ne seraient pas justifiées économiquement avec un chauffeur deviennent rentables. Parallèlement, ce concept permet entre autres de pallier le manque de chauffeurs, de plus en plus criant dans le secteur de la logistique. Aujourd’hui encore, il est très difficile, voire impossible, pour les entreprises de pourvoir les postes vacants. C’est dans ce contexte qu’un magazine spécialisé allemand a désigné « Fahrermangel » le mot logistique de l’année 2017.

La suppression du poste de conduite génère par ailleurs de l’espace pour l’aménagement intérieur. Le volant, les pédales, le tableau de bord et tout le poste de conduite appartiennent au passé. L’espace libre peut être utilisé pour des passagers supplémentaires ou un plus grand volume de chargement.

Sur le site de l’usine ou en plein centre-ville

L’architecture système du Vision URBANETIC à conduite autonome permet d’adapter en permanence les itinéraires du Vision URBANETIC en fonction des informations trafic en temps réel et même la gestion de flottes de l’exploitant s’intègre dans ce système informatique. L’utilisation est envisageable dans des zones délimitées telles qu’une usine ou un aéroport, mais aussi dans le trafic routier.

Le moteur électrique du Vision URBANETIC permet une mobilité locale sans émissions et en fait ainsi le véhicule idéal pour les centres-villes et les zones où, par exemple, des restrictions légales d’accès s’appliquent. Le moteur électrique pratiquement silencieux ouvre également de nouvelles perspectives de livraison en fin de journée ou de nuit et offre donc un grand potentiel économique.

Créer la confiance par une communication active avec le monde extérieur

Nombreux sont ceux qui se montrent encore sceptiques face aux véhicules autonomes. Pour changer les choses, le Vision d’URBANETIC emprunte une nouvelle direction, notamment celle de la superstructure People Mover. Grâce à divers systèmes de caméras et de capteurs, le véhicule perçoit pleinement son environnement et communique activement avec lui. Les piétons qui traversent la route face à lui sont informés qu’ils ont été remarqués grâce à des animations spéciales sur le grand écran à l’avant du véhicule.

Un autre point marquant est le Shadowing (ombrage) numérique dans la zone de la porte latérale. Plusieurs centaines de petites lampes décrivent les contours des personnes qui s’approchent sur la paroi latérale, qui sont ainsi informées qu’elles ont été remarquées par le Vision URBANETIC.


Retour à la liste