« D’abord faire bouger le monde » - tel est notre objectif chez Mercedes-Benz Cars. C’est la signification profonde de notre travail, ce qui nous motive, notre « pourquoi ». « D’abord faire bouger le monde » signifie aller au-delà des simples objectifs immédiats. Cette agitation intérieure pour la suite fait partie de l'ADN de notre groupe. C'est donc également la pierre angulaire de la nouvelle stratégie d'entreprise durable sur laquelle nous travaillons actuellement. Bien que cette stratégie comporte plusieurs dimensions, l’un des problèmes déterminants est la façon dont nous abordons notre empreinte CO2. Chez Mercedes-Benz, nous visons ce qu’il y a de mieux et nos clients attendent de nous une mobilité durable et fascinante. L’une des questions clés que nous abordons est la suivante : Que faisons-nous pour que nos clients puissent passer à une mobilité neutre en carbone à l’avenir ? La réponse est notre « Ambition2039 » :

Notre objectif est d’avoir un parc de voitures particulières neuves neutres en carbone dans 20 ans
Soyons clairs sur ce que cela signifie pour nous : une transformation fondamentale de notre entreprise en moins de trois cycles de produit. Ce n'est pas beaucoup de temps quand on considère que les carburants fossiles dominent notre entreprise depuis l'invention de la voiture par Carl Benz et Gottlieb Daimler il y a environ 130 ans. Mais en tant que société fondée par des ingénieurs, nous pensons que la technologiepeut également aider à concevoir un meilleur avenir. Notre voie vers la mobilité durable est l’innovation - dans une approche holistique tout au long de la chaîne de valeur.

Nous voulons offrir à nos clients une expérience de conduite neutre en carbone
Aujourd'hui à Oslo, à l'essai sur route pour la presse de notre Mercedes-Benz EQC (consommation d'électricité en cycle mixte : 20,8 - 19,7 kWh/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 0 g/km*), nous présentons le premier d’une génération entière de modèles électriques Mercedes. En 2030, nous visons à ce que les modèles électriques représentent plus de la moitié de nos ventes de véhicules - ce qui inclut les voitures tout électriques et les hybrides rechargeables. Nous continuerons à offrir à nos clients performances et luxe qui sont la signature de Mercedes. Dans le même temps, nous souhaitons réduire considérablement les émissions de CO2 par véhicule. Notre équipe de R&D coopère avec des partenaires établis et des start-up pour améliorer les performances des véhicules électriques et réduire les coûts. Notre approche inclut également le développement continu de nos services de mobilité, afin de généraliser l'utilisation de modèles électriques. Outre les voitures, nous électrifions également nos fourgonnettes, camions et autobus. Et le développement modulaire permet le transfert rapide de technologie entre nos divisions. Nous nous concentrons actuellement sur la mobilité électrique sur batterie. Mais il y a aussi de la marge et il faut continuer à travailler sur d'autres solutions, par exemple la pile à combustible ou les E-Fuels. Notre GLC F-CELL (consommation d'hydrogène en cycle mixte : 0,34 kg/100 km, émissions de CO₂ en cycle mixte : 0 g/km, consommation d'énergie en cycle mixte : 13,7 kWh/100 km **) en est un bel exemple. Cette technologie sera également utilisée dans nos autobus urbains. Aujourd'hui, personne ne sait avec certitude quel mélange de transmission répondra le mieux aux besoins de nos clients dans 20 ans. C'est pourquoi nous encourageons les responsables politiques à ouvrir la voie vers la neutralité technologique : Fixons l'objectif, mais non les moyens de l'atteindre.

Nous aspirons à une production neutre en carbone
Notre Factory 56 est le modèle : Cette nouvelle addition à notre usine de Sindelfingen utilise des énergies renouvelables et affichera un bilan énergétique neutre en CO2 dès son inauguration. Ensuite, toutes nos usines européennes suivront en 2022. Notre nouveau site de production situé à Jawor, en Pologne, montre comment durabilité et rentabilité vont de pair : Non seulement l'énergie éolienne rend la production plus verte, mais elle la rend également plus économique que cela n’est possible sur ce site avec l’énergie conventionnelle. L'électricité provenant de sources renouvelables sera également utilisée pour la production de l’EQC dans notre usine de Brême et notre production de batteries à Kamenz, en Saxe. Une vision holistique de la réduction du carbone comprend également le recyclage des matières premières. Les voitures Mercedes ont un taux de recyclage potentiel de 85 %. Nous passons donc d’une chaîne de valeur à un cycle de valeur.

Nous allons faire en sorte que notre chaîne d'approvisionnement suive notre ambition
Pousser nos fournisseurs et nos partenaires à se conformer à notre objectif de neutralité carbone est important pour nous. Le point de départ est de créer la transparence. À cette fin, nous travaillons avec des organisations telles que CDP pour évaluer l'impact environnemental de notre chaîne d'approvisionnement. Ensuite, nous organisons actuellement des ateliers avec les fournisseurs pour identifier des mesures efficaces de réduction des émissions de CO2. Notre objectif est de définir des objectifs de réduction des émissions de CO2 comme critère clé pour prendre des décisions quant aux fournisseurs et conclure des contrats pour tous les principaux produits.

Nous inspirons nos clients pour une mobilité neutre en carbone et permettons l’accès à une conduite sans émission.
L'électricité dans le cycle de vie d'une voiture électrique est - dans certaines régions - une source de CO2 très importante en fonction de la façon dont elle est générée. Nous voulons inciter nos clients à recharger leurs véhicules verts avec de l'énergie verte. Avec Mercedes Me Charge, par exemple, nous permettons aux conducteurs de recharger facilement leurs voitures dans diverses bornes de recharge publiques en Europe, autant que possible avec de l’énergie provenant de sources renouvelables. Mais la transformation en mobilité durable de demain ne sera possible que si l’industrie automobile, les fournisseurs d’énergie et les décideurs politiques travaillent main dans la main. Cela nécessite des investissements massifs et des actions concrètes, y compris au-delà du secteur automobile. Une énergie neutre en carbone et une infrastructure complète sont indispensables pour que le système puisse changer. Et nous sommes ouverts à une discussion sur une tarification efficace du CO2, ainsi que sur des incitations pour une technologie à faible/sans émission de carbone - de préférence à l'échelle mondiale.

Nous le pensons
Pour nous, l'accord de Paris est plus qu'une obligation - c'est notre conviction. Et nous avons défini une ligne de conduite claire pour aider à prévenir une nouvelle accélération du changement climatique. Cependant, cette transformation est un énorme défi, tant sur le plan technologique que financier. Après tout, nous voulons rendre la mobilité durable encore plus attrayante et non plus chère. Et bien sûr, il s'agit également de résultats commerciaux durables. Comment le gérons-nous ? Une solution consisterait à nous défiler et à simplement essayer de préserver le statu quo. Mais cela ne servirait pas notre objectif - et certainement pas notre avenir. Nous préférons donc faire ce que nos fondateurs ont fait : Ils sont devenus les architectes systèmes d’une nouvelle mobilité sans chevaux. Aujourd'hui, la tâche qui nous échoit est la mobilité individuelle sans émissions.

Et à nouveau, il faut de la technologie et de la détermination. Pour souligner que nous avons fermement cette intention, une partie de la rémunération de notre conseil d’administration est liée à la réalisation de nos objectifs de développement durable - y compris notre empreinte CO2. Nous devrons tous sortir de nos zones de confort pour trouver de nouvelles façons d'aller de l'avant. Nous recherchons un alignement étroit avec notre personnel et ses représentants sur cette voie. Cette transformation incombe à notre génération et je suis absolument confiant : Nous disposons de la bonne équipe pour relever le défi. Cette stratégie nous aidera à conserver notre position de leader dans l'industrie automobile.